Book Club - Justice sociale


La prochaine rencontre du club de lecture portera sur le thème de la justice sociale, et aura lieu en ligne le mardi 18 janvier 2022 à 19h dans une ambiance décontractée, chaleureuse et sans prétention. Pour souligner le début de cette nouvelle année, nous ajoutons un élément au club de lecture, soit des propositions de films!




N'oubliez pas votre verre de vin ou tasse de tisane et une couverture bien douce!

Ne vous gênez pas de souper avec nous, ou d’être en pyjama pour la rencontre.


Pour chaque rencontre du club de lecture, vous n’avez qu’à choisir un livre parmi la sélection proposée. Même si vous n’avez pas eu le temps de lire un livre ce mois-ci, vous êtes les bienvenues à vous joindre à nous pour participer à la discussion sur le thème du mois.

Les suggestions du Club de lecture et de film de la JCCFQ « Justice sociale »


Corps Rebelle : Réflexions sur la grossophobie, Gabrielle Lisa Collard


Corps rebelle est tissé de textes ayant été publiés sur le populaire blogue militant anti-grossophobie « Dix Octobre » et de pièces inédites. Il traite avec aplomb, humour et vulnérabilité de la vie dans la peau d’une grosse et de la quête du bonheur de celles et ceux dont le corps, à la fois invisible et trop visible, est perçu comme l’ennemi public numéro un.


Source : Les Libraires

(168 pages)







KUEI, JE TE SALUE, conversation sur le racisme, Deni Ellis Béchard et Natasha Kanapé Fontaine


Pour ouvrir le dialogue et amorcer la nécessaire réconciliation entre les peuples Allochtones et Autochtones, Deni et Natasha sont partis de leur trajectoire personnelle et ont tenté de débusquer les mots et comportements qui empruntent les chemins du racisme. Natasha raconte sa découverte des pensionnats autochtones, son obsession pour la crise d'Oka, la vie sur la réserve de Pessamit ; Deni parle du racisme ordinaire de son père, de la ségrégation envers les Afro-Américains, de son identité de Québécois aux États-Unis.


Source : Les Libraires

(184 pages)






I Know Why the Caged Bird Sings, Maya Angelou


Envoyés par leur mère vivre avec leur grand-mère dévote et autosuffisante dans une petite ville du Sud, Maya et son frère Bailey subissent la douleur de l'abandon et les préjugés du « powhitetrash » local. Des années plus tard, à San Francisco, Maya apprend que l'amour d'elle-même, la gentillesse des autres, son propre esprit fort et les idées de grands auteurs lui permettront d'être libre à la place d’être emprisonnée. Cette autobiographie capture le désir ardent d'enfants solitaires, l'insulte brutale du sectarisme (bigoterie) et l'émerveillement des mots qui peuvent redresser le monde.


Source : Indigo

(304 pages)





Les films


Moonlight (2016)

Chiron, un jeune garçon afro-américain, trouve des conseils auprès de Juan, un trafiquant de drogue, qui lui apprend à tracer sa propre voie. Alors qu'il grandit à Miami, les conseils de Juan le marquent durablement. Gagnant l’Oscar du meilleur film en 2017, ce film est une chronique de l'enfance, de l'adolescence et de l'âge adulte d'un jeune homosexuel afro-américain qui grandit dans un quartier difficile de Miami.


Source : IMDB, Google

1h51 minutes









120 battements par minute (2017)


ACT UP Paris proteste activement contre le gouvernement en raison de son indifférence face à l'épidémie de sida. Pendant ce temps, Nathan, un homme gay séronégatif, tombe amoureux de Sean, qui est séropositif. Gagnant du Grand Prix à Cannes et de six César, c'est un long métrage politique sur la lutte, la passion, les corps et l’amour.


Source : CBC Radio-Canada, Wikipedia

2h23 minutes










→ Vous ne savez pas où acheter votre livre? Encouragez nos librairies indépendantes de quartier.



Bonne Lecture ! 😉